""

Vision et Plans stratégiques

Vivre bien en ville et profiter de ses activités, aujourd’hui, cela doit passer par des déplacements raisonnés, de qualité, confortables et dans un environnement sécurisant. Nous travaillons à améliorer l’espace public pour que demain, tous les moyens de déplacement trouvent leur place en ville et dans de meilleures conditions, à travers des orientations fortes et des Plans stratégiques de Mobilité.

Déclaration de Politique générale 2018-2024 

Dans sa Déclaration de Politique générale 2018-2024, le Collège a donné sa priorité à la Mobilité. Il s’engage à développer une mobilité durable, et à encourager les modes actifs de déplacement et les transports en commun, sans opposer les différents modes de transport.

Afin de dégager une vision globale et des lignes directrices dans les actions à mener, différents plans stratégiques sont développés et le seront. Une concertation a été prévue avec la mise en place du Conseil Consultatif des Modes Actifs (CCMA).

Qu’est-ce que le Conseil Consultatif des Modes Actifs ?

Le Conseil Consultatif des Modes Actifs (CCCMA) est un conseil regroupant des citoyens voulant s’impliquer dans le thème de la mobilité active, à savoir les piétons, les personnes à mobilité réduite et les cyclistes ou autre engin de déplacement qui nous «active» (trottinettes, monowheel...). 

Il a pour mission de proposer et de discuter de toute initiative susceptible de favoriser le développement des modes actifs. Il a été mis en place fin 2019. Il se réunit 3 à 4 fois par an.

Le Collège des Bourgmestre et Echevins procède à un appel public aux candidatures tous les trois ans. Le prochain aura lieu fin 2022.

Plans Stratégiques


Plan Communal de Mobilité 2021 (PCM)

Dans sa déclaration politique de 2018-2024, le Collège s’est engagé, en mettant la priorité de sa mandature sur l’amélioration de la mobilité sur le territoire communal, de revoir le  Plan Communal de Mobilité de 2006.

Le nouveau Plan Communal de Mobilité devra traduire notamment, au niveau local, la politique de mobilité fixée dans le Plan régional de Mobilité (Good Move).

La Commune d’Uccle lance un processus participatif pour élaborer son nouveau Plan Communal de Mobilité

La révision du Plan Communal de Mobilité (PCM) a commencé ! Ses objectifs principaux pour les 10 prochaines années ? Améliorer le cadre de vie des Ucclois(es), apaiser la mobilité dans les quartiers tout en veillant à leur accessibilité, sécuriser en particulier les usagers faibles, fluidifier les déplacements et assurer un équilibre entre les différents modes de déplacement (piétons, cyclistes, automobilistes, transports en commun…).

Vous habitez Uccle, y travaillez ou y étudiez ? Vous faites partie d’une association uccloise ? Vous êtes un acteur de la vie locale ou membre d’un comité de quartier ? Vous conduisez vos enfants ou avez de la famille à Uccle ? Les enjeux liés à la mobilité vous intéressent tout particulièrement ? Alors, participez activement aux 4 étapes d’élaboration du PCM pour en faire un outil performant pour tou(te)s. Vous aurez ainsi l’occasion de partager avec nous vos réflexions, expériences, attentes et problématiques vécues sur le terrain, de nous faire part de vos suggestions et d’être régulièrement informé(e) de l’évolution du processus.

Les 4 étapes d’élaboration du PCM et les approches participatives
Étape 1 : diagnostic (du 10 mai au 10 juin 2021)

Cette étape consiste à établir un diagnostic sur les mesures et données existantes, atouts, enjeux et dysfonctionnements en matière de mobilité dans la commune. Au cours de cette étape, vous êtes invité(e) :

  • à répondre à un questionnaire relatif à vos habitudes de mobilité sur la plateforme participative en ligne   www.uccle.monopinion.belgium.be
  • à assister à un atelier informatif et participatif en ligne qui se déroulera le jeudi 10 juin à 18h30.
Étape 2 : définition des objectifs du Plan (de juillet à octobre 2021)

Cette étape consiste à réaliser la synthèse du diagnostic, à identifier les ambitions communales et les actions prioritaires à mettre en place. Au cours de cette étape, vous serez invité(e) à assister à un atelier informatif et participatif qui se déroulera dans le courant du mois d’octobre 2021.

Étape 3 : définition des actions prioritaires (de novembre 2021 à mars 2022)

Cette étape permet d’établir, de détailler et de planifier les actions prioritaires du PCM (priorisation des interventions, responsables concernés, moyens à mettre en œuvre, incidences environnementales…). Au cours de cette étape, vous serez invité(e) :

  • à répondre à une consultation sur la plateforme participative en ligne   Site web Uccle.monopinion.belgium.be
  • à assister à un atelier informatif et participatif qui se déroulera dans le courant du premier trimestre 2022.
Étape 4 : enquête publique (1er trimestre 2022)

Le projet du Plan finalisé et son rapport sur les incidences environnementales seront soumis à enquête publique pendant 60 jours. À la fin du processus et après avoir été approuvé par le Collège et le Conseil communal, le PCM est soumis à l’approbation du Gouvernement bruxellois. Pendant cette période, vous serez invité(e) à assister à une séance de présentation du projet du PCM qui se déroulera dans le courant du premier trimestre 2022.

  • Pour obtenir un exemplaire papier du questionnaire relatif au diagnostic (étape 1) ou avoir accès à un ordinateur, le Service Mobilité est à votre disposition par téléphone ( 02/605.16.13), par e-mail ( pcm@uccle.brussels) ou sur rendez-vous le vendredi matin de 9h à 12h30.
  • L’inscription aux ateliers informatifs et participatifs ainsi qu’à la séance de présentation du projet du PCM est obligatoire et s’effectue via la plateforme participative en ligne  www.uccle.monopinion.belgium.be ou par e-mail auprès du Service Mobilité ( pcm@uccle.brussels).
  • Les ateliers informatifs et participatifs relatifs à la définition des objectifs du Plan (étape 2) et aux actions prioritaires (étape 3) ainsi que la séance de présentation du projet du PCM (étape 4) seront organisés en ligne ou en présentiel en fonction de l’évolution de la crise sanitaire. 

Le saviez-vous ?

Pour élaborer ce nouveau PCM, les services communaux sont accompagnés de bureaux indépendants et spécialisés en mobilité (Traject), en participation citoyenne (Faciliyo) ou encore en évaluation environnementale (CSD-Ingénieurs). Avec également la collaboration de plusieurs partenaires institutionnels (Bruxelles Mobilité, Zone de Police, Agence régionale du stationnement…) et opérateurs de mobilité (STIB, De Lijn, TEC, Cambio…).

Plus d’infos sur le projet :  Site web Uccle.monopinion.belgium.be -   pcm@uccle.brussels


Plan Carsharing 2014

Suite à l’Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 21 mars 2013 fixant les modalités d’utilisation des places de stationnement réservées en voirie aux opérateurs de véhicules à moteur partagés, la Commune d’Uccle a établi un Plan d’Action de Carsharing à l’horizon 2020.

Uccle a prévu ce Plan en 2014. Cet outil doit permettre d’augmenter l’offre des véhicules partagés en station avec une vision d’ensemble sur le territoire de la Commune.

La mise à disposition de véhicules partagés ou le carsharing vise à réduire le taux de motorisation des ménages en ville. En effet, des études montrent qu’un véhicule remplace entre 4 et 8 véhicules privés. De plus, alors qu’un véhicule privé est utilisé 4 % de son temps, un véhicule partagé est quant à lui utilisé 40 % de son temps.

Le carsharing libère également des emplacements de stationnement pour d’autres finalités.

Le système permet également d’utiliser la voiture de manière plus raisonnée et crée un report modal sur des moyens de déplacement plus écologiques et durables. Il y a donc également un gain environnement à la diminution de l’utilisation de la voiture individuelle.

De plus, cette option permet a des ménages plus modestes d’avoir accès à un véhicule à moindre coût.


PACS - Plan d’Action Communal de Stationnement 2016

Le Plan d’Action Communal de Stationnement a été approuvé en juin 2016 par le Conseil. Il a été réalisé par l’association momentanée des bureaux d’études Transitec et Espaces-Mobilités.

Il s’inscrit dans un contexte réglementaire fixé par l’Ordonnance de 2009 portant sur l’organisation de la politique du stationnement et création de l’Agence de stationnement de la Région de Bruxelles-Capitale, et des deux arrêtés du 13 juillet 2013 en découlant. Il sert à décliner les enjeux et objectifs régionaux. 

Les objectifs régionaux

Les objectifs régionaux sont :

  • le report modal ;
  • la redistribution de l’espace public à d’autres utilisations que celle du stationnement ;
  • l’amélioration de la qualité de vie des riverains ;
  • et l’harmonisation et simplification des pratiques pour converger vers l’équité et la cohérence de la politique de stationnement. 

Les enjeux relevés par le PACS pour Uccle sont :

  • préserver le stationnement des résidents ;
  • préserver l’activité économique et soutenir le développement du secteur tertiaire ;
  • garantir le stationnement relatif aux usages spécifiques (emplacements réservés) et promouvoir des alternatives à la voiture individuelle ;
  • adapter les ressources dédiées à la surveillance du stationnement ;
  • prendre en compte les enjeux liés au PCM.

Implication de la Commune

La Commune a réglementé ponctuellement son stationnement au cours des dernières années pour limiter les contraintes de stationnement liées à la forte occupation constatée à proximité des pôles générateurs et aux effets de report générés depuis les communes qui ont renforcé leur réglementation du stationnement.

Cela a abouti à une réglementation hétérogène sur le territoire, sans continuité d'une zone à l'autre.

La mise en place du PACS dès 2016, en deux phases, a permis de règlementer le stationnement sur la moitié de la Commune, épargnant les quartiers où la pression sur le stationnement est faible.

Besoin d’informations sur les cartes de stationnement et la réglementation en rue ?  Rendez-vous sur la page du Service Parking.


Plan Vélo et son BYPAD 2017

En 2016-17, la commune a bénéficié d’un accompagnement d’expert-auditeurs des bureaux d’études Timenco et Pro Vélo pour réaliser l’audit BYPAD et son plan d’action, financé par la Région de Bruxelles-Capitale.

Il en ressort que globalement, la commune s’organise à une échelle et sur des distances locales parfaitement cyclables pour les déplacements quotidiens.

À vélo, on peut facilement franchir des distances de 1 à 3 km (moins de 15 min à vélo), qui sont déjà prohibitives à pied. De manière générale, plus de 75 % des déplacements à vélo se font à moins de 3 km. 

Le vélo a clairement un potentiel pour compléter l’offre en transports en commun :

  • d’une part, pour les trajets locaux mal desservis en transports en commun ;
  • d’autre part pour la combinaison vélo+tram et vélo+train, pour des déplacements vers le Centre-Ville et d’autres destinations en RBC.

Consulter le Plan BYPAD 

 BYPAD Plan d'action vélo Uccle


PAVE - Plan d’Accessibilité de Voiries et Espaces publics 2017

En décembre 2012, le Gouvernement a approuvé le Plan piéton 2012-2020 pour la Région de Bruxelles-Capitale. Ce plan analyse toutes les mesures et actions qui peuvent être mises en œuvre pour améliorer le sort des piétons et augmenter la part modale de ceux-ci qui se situe actuellement à 32 % des déplacements. L’objectif à terme est de faire de Bruxelles une véritable ville piétonne exemplaire, et d’atteindre 40 % de déplacements à pied.

Dans ce contexte, la Région a désigné un prestataire pour réaliser les «PAVE» dans et avec les communes : une association entre TIMENCO (bureau de conseil en mobilité) et ASCAUDIT MOBILITE (Société d’ASCAUDIT GROUPE, bureau spécialiste en accessibilité de l’espace public). La Commune d’Uccle a répondu à l’appel en 2017.

La réalisation d’un PAVE est un bon outil pour assurer une réflexion qui tienne compte de la demande du piéton qui se déplace et qui doit pouvoir à terme retrouver le même standard d’aménagement tant en confort qu’en sécurité sur son trajet, accessibilité...

De manière générale, ce Plan est un outil de programmation qui a pour objectif de préciser les conditions et les délais de réalisation des équipements et aménagements prévus. Il s’agit de plus d’une feuille de route et d’un outil de suivi, pratique et exhaustif, pour les services chargés de sa mise en œuvre.


PDE - Plan de Déplacement d’Entreprise 2018

La Commune s’est dotée en 2018 d’un Plan de Déplacement d’Entreprise. Cet outil est une réflexion qui permet, sur base d’un état des lieux des déplacements des agents communaux, de mettre en place des actions afin de :

  • réduire l’impact sur l’environnement du trafic généré par l’administration (amélioration de la qualité de l’air) ;
  • diminuer la congestion des routes en Région bruxelloise (amélioration de la mobilité).

Concrètement, ces mesures doivent permettre le transfert des déplacements motorisés vers des modes plus durables.

Un plan de déplacements comporte deux volets :

  1. un diagnostic de la mobilité des agents ;
  2. et un plan d’actions concret pour améliorer cette situation.

L’Administration communale compte plus 600 agents communaux travaillant sur différents sites et principalement localisés autour de la maison communale de la Place Vander Elst.

En 2021, ces agents seront rassemblés dans deux nouveaux bâtiments situés le long de la Rue de Stalle.


Good Move ou le Plan Régional de Mobilité 2020

La politique communale en matière de mobilité doit s’inscrire dans les orientations et objectifs établis au niveau régional. Ces derniers sont traduits dans le Plan Régional de Mobilité.

Good Move est le Plan régional de Mobilité pour la Région de Bruxelles-Capitale (RBC), approuvé en 2020 par le Gouvernement bruxellois. Il définit les grandes orientations politiques dans le domaine de la mobilité.

Ce Plan a pour objectif d’améliorer le cadre de vie des Bruxellois, tout en accompagnant le développement démographique et économique de la Région de Bruxelles-Capitale. Il est le résultat d’un vaste processus participatif auquel tous les acteurs bruxellois ont participé. Ce processus participatif s’est étalé sur une période de 4 ans.

Iris I, Iris II et ensuite Good Move

Le Plan Good Move succède aux Plans régionaux de mobilité Iris I (1998) et Iris II (2010). Ces Plans ont permis de poser les jalons d'une culture de la mobilité durable. Le Plan Good Move place l'usager au centre des réflexions sur les déplacements quotidiens. Il s'inscrit dans les grands enjeux environnementaux, sociaux et économiques auxquels la Région est confrontée (voir le chapitre City Vision du Plan).

Good Move adopte une approche transversale de la mobilité - fruit du processus de co-construction - et vise à améliorer le cadre de vie des habitants de la Région et à encourager chacun à faire évoluer ses habitudes de déplacements en fonction de ses besoins et de ses contraintes (voir le chapitre Mobility Vision du plan).

Consulter le Plan Good Move

 Consulter la page web de Bruxelles-Mobilité


Nouveau plan de circulation quartier Neerstalle

Le plan régional de mobilité Good Move définit les grandes orientations qui seront suivies sur le territoire de la région bruxelloise dans le domaine de la mobilité durant les dix prochaines années. Ce plan prévoit entre autres d’apaiser la circulation motorisée dans un grand nombre de quartiers de la capitale afin d’améliorer la qualité de vie pour tous les habitants et usagers du quartier, en réduisant le trafic de transit et en privilégiant les modes de déplacement actifs et les transports publics. Le quartier Neerstalle fait partie des quartiers dont la phase d’étude, qui se déroule en plusieurs étapes, a démarré cette année.

À chaque étape du processus de transformation du quartier Neerstalle en quartier apaisé, la participation citoyenne est organisée et encouragée. L’idée fondamentale est que l’amélioration du quartier doit se faire aussi avec les habitants et usagers, en tenant compte au mieux de leur expérience, en trouvant les justes équilibres entre les objectifs visés, les contraintes techniques et les aspirations de chaque citoyen ou groupe de citoyens. Pour ce faire, plusieurs moments d’information, de rencontre et de dialogue sont organisés.

Partagez d'ores et déjà vos idées en remplissant cette  enquête.

La mise en œuvre du plan final sera inscrite dans un Contrat Local de Mobilité, permettant les réalisations concrètes et les aménagements. Ce projet est porté par les Communes d’Uccle et de Forest, avec le soutien de Bruxelles Mobilité.

Plus d’infos ?  Site web de Quartiersapaises.brussels/neerstalle

Mobilité

PLAN COMMUNAL DE MOBILITE

Adresse
Rue de Stalle 77
Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h00 à 16h00

Téléphone
02/605.16.13

Courriel
pcm@uccle.brussels

Le saviez-vous?

Un véhicule privé est utilisé 4% de son temps
alors qu'un véhicule partagé est utilisé 40% de son temps.