Bannière Coordination communale - Plan Uccle

Coordination Eau communale

L’administration communale a mis en place une coordination transversale interservices appelée «Coordination Eau». Cette coordination regroupe les techniciens communaux en charge de la gestion des eaux sur le territoire communal et dispersé dans différents services. Il s’agit des services de la Voirie, de l’Environnement, de l’Urbanisme, ainsi que du Service Vert.

L’objectif principal est de tirer le meilleur profit, par une bonne coordination, entre les spécialités de chaque technicien concerné par l’eau et les contacts avec les autres administrations et organismes parapublics en charge de l’eau (Bruxelles Environnement, Vivaqua, Hydrobru, Société Bruxelloise de Gestion des Eaux…).

Le Collège des Bourgmestre et Echevins a officialisé la Coordination Eau, lui donnant une légitimité officielle et des moyens.

Des séances plénières ont lieu une fois par mois, vacances d’été exclues. Au-delà de celles-ci, différents Groupes de Travail (GT) thématiques ou Groupes de Projets (GP) regroupant quelques techniciens autour d’un projet ou problème précis se réunissent plus fréquemment avant de proposer une solution à la Coordination, qui fera ensuite l’objet d’une validation par le Collège. C’est donc une véritable géométrie variable qui s’est créée, pour plus d’efficacité et de transversalité.

Divers projets concrets ont d’ores et déjà été initiés, dont les plus importants et ambitieux sont repris sur la Carte et info-fiches des projets pour les maillages bleu et pluie dans les 3 vallées uccloises.

Le groupe de travail «Objectifs» a proposé les objectifs de cette Coordination d’une part, mais aussi des objectifs territoriaux de gestion de l’eau sur Uccle d’autre part. Ces objectifs ont été validés par le Collège.

Les objectifs territoriaux de gestion des eaux

Principes généraux

  • Lutter contre les inondations.
  • Améliorer le maillage bleu, les paysages et la biodiversité.
  • Réaliser les objectifs et les actions de l’Agenda 21 local n°13, 14, 71, 82, 84, 85 et 86.

Objectifs

Concernant les eaux de surface

  • A. Raccorder le maillage bleu Ucclois à la Senne dont il constitue un affluent.
  • B. Travailler à l’échelle des 3 bassins versants avec 3 ruisseaux, y compris hors limites régionales et communales.
  • C. Restaurer le Réseau hydrographique (lit, égouts, sources, marais, étangs…).
  • D. Réinventer le réseau hydrographique lorsque la restauration n’est pas possible.
  • E. Séparer les eaux usées des eaux claires et limiter au maximum les surverses des eaux usées vers les claires.
  • F. Temporiser les eaux claires, qu’elles soient séparées ou non des eaux usées.
  • G. Créer un support à la biodiversité, à capacité d’autoépuration et d’évapotranspiration stable et durable.
  • H. Améliorer le paysage et proposer des activités autour des eaux de surface.

Concernant les eaux souterraines

  • A. Exploiter l’effet tampon naturel des sols et de la couverture végétale.
  • B. Compenser l’imperméabilisation des sols par l’infiltration et la temporisation des eaux.
  • C.  Réduire l’amplitude des fluctuations de la nappe par une diversification des sources d’approvisionnement naturelles ou artificielles (mesures compensatoires à l’imperméabilisation).
  • D. Séparer les eaux usées et claires pour les temporiser et/ou les infiltrer.
  • E. Proscrire tant que possible l’infiltration des eaux usées via les puits perdus.
  • F. Respecter les zones de protection des captages de Vivaqua.

Les objectifs de coordination

Principes généraux

  • Se coordonner pour mieux gérer et planifier.
  • Intégrer 3 acteurs différents : les services communaux, les institutions et expertises extérieures et le public.
  • Aider à la décision.

Objectifs

Concernant les services communaux

  • A. Favoriser la transversalité et la coordination entre les services.
  • B. Optimaliser l’efficacité dans la gestion des projets et les missions de service public.
  • C. Instaurer et exploiter la pluridisciplinarité : optimaliser les compétences professionnelles de chaque agent.
  • D. Officialiser et accepter la mise en commun des projets, et communiquer en interne sur ceux-ci
  • E. Planifier pour prévenir, et améliorer la gestion curative.
  • F. Instaurer progressivement et de manière consensuelle des procédures pour les actes techniques (demande et instruction de permis, gestion de projets…) dès le stade de l’initiative.
  • G. Adapter la Coordination eau aux circonstances (réunions plénières, groupe de travail, comités d’accompagnement…).
  • H. Optimaliser les ressources humaines et budgétaires.
  • I. Définir et mettre en œuvre les priorités de l’action communale, les décisions du Collège et les réactions à l’actualité (inondations…).
  • J. Tendre vers des économies d’échelle, l’efficacité, des synergies et éviter les gaspillages.
  • K. Concevoir les outils de gestion du territoire (SIG, procédures, RCU…), d’archivage et de partage des données.

Concernant les institutions et experts extérieurs

  • A. Rechercher une transversalité et une pluridisciplinarité.
  • B. Evaluer l’opportunité et la cohérence des initiatives et projets des autres institutions (Vivaqua, Hydrobru, Bruxelles-Environnement, Ministère de la Région Bruxelles-Capitale…) avec les intérêts communaux.
  • C. Rechercher des subsides.

Concernant la communication et les interactions avec le public

  • A. Proposer au Collège :       
    • la communication la plus adaptée à chaque projet ;
    • le degré d’implication des citoyens ou riverains dans ceux-ci (allant de la conscientisation à la coproduction).
  • B. Justifier les actes décidés par le Collège auprès des riverains.
  • C. Prendre en considération les expériences et les savoirs locaux.
Environnement

Adresse
Rue de Stalle 77
Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h00 à 16h30

Téléphone
02/605.13.50

Courriel
environnement@uccle.brussels